L’AUTISME

FIBROMYALGIE

MALADIE DE LYME

MIGRAINE

ACCIDENT VASCULAIR CÉRÉBRALE (AVC)

PARKINSON

TROUBLE DU DEFFICITE

DE L’ATTENTION (TDA-TDAH)

SCLÉROSE EN PLAQUE

ALZHEIMER

ANIMAUX DOMESTIQUES

DOCUMENTATION – MALADIES

Qu’est-ce que l’hyperbare?

 

L ‘oxygénothérapie hyperbare, est l’utilisation de l’oxygène à une pression supérieure à la pression atmosphérique. Une séance hyperbare permet de nourrir en oxygène les globules rouges, tous les liquides organiques incluant le plasma, le liquide céphalorachidien, la lymphe,  les liquides intracellulaires et apporte de l’oxygène supplémentaire partout dans le corps.  L’hyperbare se divise en deux composantes, explique le Dr Dominique Buteau, médecin-chef du service de médecine hyperbare de l’Hôtel-Dieu de Lévis : «L’oxygénothérapie, c’est la thérapie avec l’oxygène. Et hyperbare, ça veut dire une pression plus élevée. Le patient est donc placé dans un environnement avec une pression ambiante plus élevée que la pression atmosphérique. Ça permet d’augmenter la pression d’oxygène que la personne va respirer.»  L’oxygénothérapie hyperbare est utilisée pour adresser de nombreuses maladies et problèmes de santé. Pour des fins de mieux-être, la liste des maladies et des infections adressé en chambres hyperbares comprennent les blessures à la tête, les accidents vasculaires cérébraux (AVC), la paralysie cérébrale, l’autisme, le parkinson, l’alzheimer, la maladie de Lyme, la fybromialgie, les migraines, blessures sportives, la trisomie, problème de TDA, l’enflure (œdème), les problèmes liés aux articulations, la circulation médiocre, le syndrome régional complexe de la douleur, le syndrome de fatigue chronique, les blessures par crampes, la régénération osseuse suite à une fracture et la récupération suivant une chirurgie esthétique.

L’hyperbare peut également augmenter l’efficacité de certains antibiotiques et stimuler la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins afin d’augmenter le flux sanguin dans les zônes de mauvaises circulations. Les séances hyperbare sont une méthode simple, sécuritaire et très efficace pour diffuser de l’oxygène en concentration de 21% à 35% dans toutes les cellules et liquides du corps. Cela se déroule dans une ambiance scellé pouvant aller jusqu’à une pression de 1.3 ATA (4.3 PSI ou 30 KPa) et 1.4 ATA. Aux États-Unis, plus de 400 athlètes professionnels de la LNF, la LNH, la série NASCAR et d’autres sports utilisent des produits hyperbares portatives pour augmenter leur endurance, leur performance et accélérer la récupération, parmi plusieurs autres bienfaits. Plus de 1 000 médecins et 700 chiropraticiens les utilisent aussi dans leur pratique quotidienne.  

 

Chambre hyperbare, traitement hyperbare, thérapie hyperbare, caisson hyperbare

 

Encourager la neuroplasticité 

 

Au-delà de ses effets bien documentés, la médecine hyperbare suscite de nombreux espoirs dans la communauté scientifique, tout spécialement pour le traitement de lésions neurologiques chroniques. Médecin-hyperbariste au Service de médecine hyperbare de l’Hôtel-Dieu de Lévis, le Dr Richard Belley nous mentionne que plusieurs études scientifiques sont actuellement en cours pour valider ces hypothèses, notamment sur le traitement des commotions cérébrales, de l’autisme, de la paralysie cérébrale et des séquelles des accidents cérébro-vasculaires. L’idée derrière ces recherches est de vérifier si l’hyperbare favorise la neuroplasticité, soit la régénération des cellules du cerveau.

 

Ref: Une pilule, une petite granule.

 

Liens pertinent: Québec science http://www.therapiehyperbare.com/fr/dossiers/chambre_a_miracles.html

 

Le devoir http://www.ledevoir.com/societe/science-et-technologie/405133/Etude-paralysie-cerebrale-le-traitement-hyperbare-est-efficace

 

Dr Pierre Marois https://www.youtube.com/watch?v=4kaSIo5okDU  

 

 

La théorie de l’oxygène 

 

Saviez-vous que votre corps contient 75 trillions de cellules lesquelles fournissent l’énergie nécessaire aux fonctions cérébrales, aux mouvements du corps, au fonctionnement des organes et pour répondre aux besoins pour d’autres systèmes de votre corps ? Chaque cellule a besoin de deux choses pour produire de l’énergie : nutriments et OXYGÈNE. Les problèmes suivants peuvent survenir lorsque vos cellules ne reçoivent pas l’oxygène dont elles ont besoin :

 

  • Anxiété
  • Déséquilibre de la chimie du sang
  • Symptômes cardiaques
  • Confusion
  • Étourdissements 
  • Fatigue
  • Maux de tête
  • Dysfonctionnement immunitaire
  • Inflammation
  • Problème intestinaux
  • Prurit
  • Difficulté respiratoire
  • Sensation d’essoufflement
  • Troubles du sommeil et insomnie
  • Stress et dépression
  • Ulcères

 

Le Dr Shizuo inoue, ancien président d’Oxygen Health Association au Japon, a étudié pendant plusieurs décennies la relation entre le niveau d’oxygène dans le corps et l’état de santé des individus:   « Ma recherche m’a permis de conclure que le manque d’oxygène est la source de la plupart sinon l’ensemble des maladies »                            

 

–   Dr. Inoue Un programme et des habitudes de vie saine au quotidien est très important. Après tout, vaut mieux prévenir que guérir. Le maintien d’une bonne santé requiert un apport et une répartition efficace de l’oxygène. Le pigment sanguin transporte l’oxygène dans les tissus cellulaires afin qu’il puisse être réparti dans les cellules. Le corps humain se compare à une usine de précision complexe.  Le métabolisme survient uniquement lorsque l’oxygène est absorbé par les systèmes du corps, lesquels génèrent l’énergie nécessaire pour maintenir leurs fonctions vitales et éliminer les déchets. En fait, les déchets résiduels dans le corps indiquent un apport insuffisant en oxygène. Pour demeurer en santé et assurer le maintien d’une bonne forme physique, il doit exister un équilibre constant entre la demande et l’apport en oxygène. 

 

Ref: Yves Lachance et Manon Fafard Naturopathe, Naturothérapeute  

 

 

L’oxygène et système nerveux

La stimulation du système nerveux sympathique dégage les bronchioles permettant ainsi aux poumons de recevoir le meilleur apport possible en oxygène. Du même coup, la circulation du sang  en direction et en provenance des poumons est augmentée, ce qui facilite l’échange d’oxygène des poumons au sang et donc aux cellules du corps et stimule le métabolisme cellulaire. La stimulation du système nerveux autonome peut restaurer l’équilibre vital du système nerveux. Ainsi une amélioration des conditions suivantes peut survenir : insomnie, rêves excessifs, problèmes digestifs, maux d’estomac, palpitation, anxiété, constipation, dépression nerveuse, douleurs et malaises sous différentes formes sans oublier le stress mental. 

 

Ref: Yves Lachance et Manon Fafard Naturopathe, Naturothérapeute

 

 

 

Y-a-t-il des effets secondaires?

L’effet secondaire le plus commun est le barotraumatisme aux oreilles et aux sinus causés par le changement dans la pression. Pour réduire au minimum ce risque, les utilisateurs doivent bien appliquer les techniques de dégagement des oreilles pendant la compression et y aller graduellement. Lors de la compression, la pression dans la chambre flexible peut être ajustée et ralentie pour faciliter le dégagement. Des bouchons d’oreilles spécialisées sont aussi disponibles pour réduire au minimum les effets de changement de pression.  De temps en temps, certaines personnes ont remarqué des changements dans leur vision pendant leur période de traitement. Ces changements sont mineurs et temporaires.  

 

 

13 pathologies reconnues par santé canada*

 

– Embolie (bulles d’air ou de gaz dans le sang qui peuvent atteindre le cerveau ou les poumons)

– Empoisonnement au monoxyde de carbone (inhalation de fumée ou de gaz)

– Gangrène gazeuse Lésion par écrasement,
– syndrome de loge et autres problèmes
– traumatiques graves où le débit sanguin est réduit ou interrompu
– Mal de décompression (aéroemphysème)
– Blessures telles que l’ulcère plantaire diabétique
– Perte sanguine importante (anémie)
– Abcès intracrânien (accumulation de pus dans le cerveau)
– Infections nécrosantes du tissu mou (maladie dévoreuse de chair)
– Ostéomyélite (infection de l’os)
– Syndrome d’irradiation retardé (brûlure par irradiation qui apparaît après la cancérothérapie)
– Greffes cutanées qui cicatrisent mal Brûlures thermiques
.
*ATTENTION – Pathologies traitées seulement par les médecins en hôpital.