.

.

Le traumatisme cérébrale (Commotion cérébrale),

 les blessures sportives et l’hyperbare

 

Qu'est que l'hyperbare peut faire pour vous ?

Les séances en hyperbare peuvent optimiser le processus naturel de guérison et de rétablissement du corps en général

Meilleure récupération

Des études démontrent que l’hyperbare contribuerait à certaine amélioration sur la vitesse de récupération des tissus du corps, mais aussi du cerveau.

Complète le processus naturel

De plus en plus d’équipes de sport professionnelles de haut niveau emboitent le pas et incorporent l’hyperbare pour une meilleure performance.

COMMOTION CÉRÉBRALE ET BLESSURES SPORTIVES

 

Au cours de la dernière décennie, les sports de compétition sont devenus plus exigeants pour le corps : l’intensité a décuplé et cause de graves dommages à nos athlètes. Ces blessures sportives, allant des commotions cérébrale aux fractures, des muscles endoloris aux tendons et ligaments déchirés. Celle-ci provenant des conséquences directes des d’impacts violents des sports de contact, mais peuvent également être la résultante d’entrainements quotidiens rigoureux [Babul et al. 2003].

 

Par conséquent, le besoin de permettre à l’athlète blessé de revenir à la compétition le plus rapidement possible ajoute une utilité aux produits  hyperbares flexible. Un soin qui accélère la guérison des tissus, améliore la circulation pour donner des meilleurs résultats plus rapidement. L’oxygénothérapie donne à la cellule un environnement optimal pour bien fonctionner et se régénérer.

 

Même si les études demeurent encore incomplètes sur la pertinence d’annexer un tel produit lors de la phase de guérison d’un athlète, de plus en plus d’équipes de sports professionnels de haut niveau emboitent le pas et incorporent les séances en hyperbare afin d’optimiser le processus naturel de guérison et de rétablissement du corps en général.

 

Les résultats des études scientifiques menées à l’Hôtel-Dieu de Lévis par plusieurs docteurs, dont le Dr Richard Belley pour valider les hypothèses sur les bienfaits de la médecine hyperbare sur les commotions cérébrales, de paralysies cérébrales et des séquelles à la suite de certains accidents sont en attente. L‘hyperbare permettant l’absorption d’un taux d’oxygène supérieur est, à l’heure actuelle, la méthode simple, sécuritaire et très efficace pour diffuser de l’oxygène dans toutes les cellules et liquides du corps.

 

Aux États-Unis, plus de 400 athlètes professionnels de la LNF, la LNH, la série NASCAR et d’autres sports utilisent des chambres hyperbares portatives pour augmenter leurs endurances, leurs performances et accélérer la récupération, parmi plusieurs autres bienfaits. Plus de 1 000 médecins et 700 chiropraticiens les utilisent aussi dans leurs pratiques quotidiennes.

 

Il serait toutefois recommander de consulter un médecin afin de voir la pertinence d’utiliser l’oxygénothérapie hyperbares pour complémenter votre réadaptation et processus guérison. 

 

Plusieurs de nos clients au fils des cinq dernières années qui ont du composer et vivre avec des séquelles de commotion cérébrale, ont été grandement impressionné par les résultats avec nos solutions hyperbare flexible à 1.3 ATA.

 

Parmi ceux-ci, nous retrouvons:

 

– Diminution des maux de têtes,

 

– Concentration accrue lors d’effort sà la lecture et travail à l’ordinateur,

 

– Meilleur capacité d’adaptation à lumière ambiante,

 

– Meilleur sommeil,

 

– Moins d’étourdissement,

 

– Niveau d’énergie accentué.

 

Article intéressant:

 

« Après une commotion cérébrale, une oxygénothérapie en caisson de recompression permet au cerveau de récupérer et réduit les séquelles cognitives (par Afsané Sabouhi). »

 

« En cas de défaite de l’équipe de France de football ce soir, son gardien de but Hugo Lloris pourra toujours aller se réfugier dans un caisson hyperbare. Un bon moyen d’échapper à ses supporters déçus et de permettre à son cerveau de récupérer après son KO sur le terrain pendant un match de son équipe de Tottenham au début du mois. Une équipe de chercheurs en Neurosciences de l’Université de Tel Aviv vient en effet de démontrer l’intérêt de cette oxygénothérapie, généralement utilisée pour les plongeurs victimes d’accidents de décompression, pour le cerveau des traumatisés crâniens.»

 

« Pour cette étude, publiée dans la revue PLoS ONE, les scientifiques ont recruté 56 personnes, victimes d’un traumatisme crânien modéré au cours des 5 années précédentes et souffrant encore de séquelles telles que des migraines, des difficultés de concentration ou de mémorisation ou des troubles de l’humeur. Pendant deux mois, la moitié d’entre eux ont suivi 40 séances d’une heure en caisson hyperbare, respirant de l’oxygène pure à la pression équivalente à une plongée à 5m de profondeur, tandis que le groupe des témoins ne recevait aucun traitement pendant les 2 premiers mois puis la même série de 40 séances d’oxygénothérapie pendant les 2 mois suivants. »

 

Note: 15 pied est égal à une pression de 1.4 ATA

 

L’oxygène aide le cerveau à récupérer 

 

Résultats ? Qu’elle soit immédiate ou décalée de 2 mois, la période d’oxygénothérapie a permis d’améliorer significativement la qualité de vie de gens et leurs résultats aux tests de fonctions cognitives, notamment en matière de mémoire. Un contrôle par imagerie cérébrale (par TEMP ou tomographie d’émission monophotonique) a également montré une activité accrue des neurones après le passage en environnement hyperbare. 
« Ce qui rend ces résultats encore plus convaincants, c’est la concordance remarquable entre la restauration des fonctions cognitives et les modifications de la fonctionnalité du cerveau détectées grâce à l’imagerie », souligne l’un des auteurs, le Pr Eshel Ben-Jacob.

 

« Ces résultats démontrent que la neuroplasticité peut être activée des mois et des années après la lésion cérébrale », poursuit le spécialiste. Après un choc violent à la tête, le processus de régénération met en jeu des mécanismes complexes puisqu’il faut recréer des vaisseaux sanguins et des connexions entre les neurones. Or, ce type de mécanisme demande beaucoup d’énergie à l’organisme. « C’est en cela que l’oxygénothérapie hyperbare peut aider. Les niveaux élevés d’oxygène pendant le traitement apportent l’énergie nécessaire pour faciliter le processus de guérison », explique le Dr Shai Efrati, autre auteur de l’étude.

 

Ref: par Afsané Sabouhi / Pourquoi docteur